Qui gouverne à l’Université de Savoie?

 

Le chapitre « égalité femmes/hommes » du bilan social de l’Université s’appuie sur les directives de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, demandant d’intégrer la dimension du genre dans la gestion des ressources humaines des universités, aussi bien pour les personnels enseignants que les BIATSS et les étudiant.e.s. Ces recommandations se sont trouvées confirmées par la loi ESR du 22 juillet 2013. Ces directives viennent également en complément des indications données dans le cadre de la loi Sauvadet et des accords conclus avec l’ensemble des syndicats de la fonction publique en février 2012. « Des progrès importants restent à accomplir, la situation des femmes ayant relativement peu progressé ces dernières années dans la fonction publique alors même que d’importantes évolutions en la matière ont récemment concerné le secteur privé », mentionnait une première version de l’accord conclu début février par le ministre de la Fonction publique d’alors. En effet, nous savons que les disparités femmes/hommes dans la grande majorité des organisations sont multifactorielles. Plusieurs études ont mis en avant le poids des stéréotypes sociaux de genre et le rôle des facteurs organisationnels dans la production des inégalités. Ces études font apparaître des discriminations indirectes envers les femmes. En effet certaines règles, procédures, pratiques quotidiennes appliquées de manière identique aux hommes et aux femmes, s’avèrent dans les faits défavorables à ces dernières1.

L’un des axes du projet de la mission égalité femmes/hommes est d’organiser à terme un recueil systématique des données sur des critères précis afin de faire apparaître clairement les inégalités entre femmes et hommes : statuts, salaires moyens de départ à la retraite, primes et heures de délégation, congés formation, congés pour thèses ou HDR, distinction hauts salaires/bas salaires et précarité, démocratie et autres responsabilités diverses (gouvernance). Dans un premier temps, nous privilégions l’accès des femmes (comparativement aux hommes) aux responsabilités et aux primes scientifiques et administratives.

Pensé comme un instrument du dialogue social, cet état des lieux statistiques constituera un outil concret de diagnostic permettant d’estimer et d’analyser la situation comparée des femmes et des hommes afin de mieux cibler les actions que nous mettons en œuvre dans l’objectif de rendre effective l’égalité entre les femmes et les hommes à l’Université Savoie Mont Blanc.

Capture d'écran 2014-07-08 14.53.30Capture d'écran 2014-07-08 14.53.57

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: