L’Université de Savoie a accueilli le colloque, Femmes et compétition : course d’obstacles

Colloque parcours d’obstacles et ski de haut niveau

Le CISM (Centre interdisciplinaire des sciences de la montagne) et plus particulièrement les enseignants responsables de pratique du ski au département STAPS,  ont accueilli le Colloque organisé par la coordination Ski Rhône-Alpes et l’AFESA (Association Française des entraineurs de ski alpin) et l’AFESA ( Association Française des Entraineur de Ski) . Le sujet abordé questionnait la place des femmes dans le milieu du ski (athlètes de haut-niveau et entraîneures). Tiens  mon correcteur d’orthographe ne connait pas entraîneure….la féminisation des métiers n’a pas encore été prise en compte par les correcteurs d’orthographe… Le mérite est grand pour les organisateurs et organisatrices du colloque d’avoir eu l’ambition de questionner la place des femmes dans le ski de haut-niveau (cette thématique faisant en général que peu d’émules).

Les données chiffrées du nombre de licenciés montrent que les filles quittent prématurément la compétition sportive. Le rapport qu’elles entretiennent à la compétition n’est pas “culturellement” le même que les garçons. Le programme du colloque, les questions abordées lors des tables rondes auraient pu permettre de dépasser un constat essentialiste des différences entre les filles et les garçons.  Des pistes ont été ouvertes par les entraineurs de haut-niveau qui travaillent avec des filles et des garçons.  C’était là l’occasion d’ouvrir la réflexion vers des propositions plus généralistes et structurelles concernant les conditions d’apprentissage du ski dans les clubs  et la place des femmes dans le sport. Mais le débat n’a pas eu lieu. Je reste donc sur “ma faim”.  Un cadre théorique des gender’studies  aurait donné les bases conceptuelles nécessaires pour dépasser les représentations et ouvrir d’autres possibles. La thématique du colloque reste tout à fait d’actualité puisque le 7 Octobre, les médias communiquent sur la demande que Lindsey Vonn fait  à la FIS (Fédération Internationale de Ski). Celle de participer à la descente avec les hommes sur la piste de Lake Louise le 24 Novembre prochain. Elle alimente largement la chronique depuis ce jour.

De nombreux articles de presse aux titres évocateurs d’une question sous-jacente. La suprématie physique des hommes sur les femmes peut-elle être remise en question?  La réponse de la FIS prévue dans les jours est attendue avec impatience.

Voici en lien une revue de presse sur les articles concernant la demande de Lindsey Vonn et  un article du Dauphiné Libéré du 22 Octobre 2012 dans lequel je prends position.

About these ads

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 199 other followers

%d bloggers like this: